Les tribunes de Trappes


           Retrouvez ici les tribunes publiées dans le bulletin municipal de Trappes de  Luc Miserey, Véronique Brunati et Mourad Charni, conseillers municipaux de la liste Trappes à Gauche soutenue par le PCF, le Front de Gauche.

NOVEMBRE 2017

« Trappes à gauche » était présent lors de l’appel de Grigny du 16 octobre, pour renforcer la « politique de la ville » ! Des représentants de nombreuses communes, toutes sensibilités confondues, se sont réunis pour réclamer les moyens d’une meilleure prise en considération, pour les habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté ; pour mieux accompagner ceux qui cherchent un emploi ; pour les locataires qui veulent vivre dans la dignité, la propreté, la tranquillité publique; pour des conditions de travail dignes; pour des moyens de transports adaptés; pour la dynamisation de la vie associative…

La dette dont devrait s’occuper ce gouvernement, comme ceux d’hier, c’est la dette de civilisation, les plus riches accumulent toujours plus de richesse, en excluant toujours plus de personnes !…

Au lieu de cela, ce gouvernement contraint encore plus les collectivités territoriales, la politique de la ville, le monde associatif… Cette politique de la ville doit encore plus prendre en compte l’humain, les individus, chacun est la seule richesse qui mérite d’être accompagnée… Que chaque citoyen participe à ce combat légitime, Trappes à gauche est de ce combat.

 

SEPTEMBRE 2017

Les Trappistes doivent faire des efforts, les Français doivent faire des efforts, les collectivités territoriales, donc la ville de Trappes doit faire des efforts, tous les gouvernements qui se succèdent depuis des décennies répètent la même chose ! Pourquoi, pour qui, comment ?

Pourquoi les déficits, la dette, ne sont pas payés proportionnellement par ceux qui bénéficient de tant d’exonérations de charges ? Pour qu’ils créent 1 million d’emplois ? Nous avons déjà entendu l’argument.

Pour qui le CAC40 fait-il autant de bénéfices ? Comment la méthode Coué fait-elle encore autant d’effet ?

Pourquoi les minoritaires exprimés, les majoritaires qui s’abstiennent ne s’unissent-ils pas ? Comment mieux réunir les solidarités, les coopérations, les perspectives constructives ? Pour qui l’espoir, pour qui les manipulations, pour qui la lucidité du progrès social, contre le libéralisme financier, pour la justice et la paix…

La rentrée à Trappes comme ailleurs sera ce que NOUS la ferons, d’espérances en concrète JUSTICE SOCIALE !

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s