Ami, entends-tu…


Corbeau-Au conseil municipal du 13 avril, peu avant que la majorité ne vote l’augmentation des impôts, un point portait sur un dispositif de surveillance par des habitants choisis on ne sait comment… Notre sureté est un droit fondamental encore faut-il savoir par qui et comment elle est assurée : c’est une fonction régalienne appartenant à la police non au simple citoyen anonyme. Jadis, on aurait parlé de « corbeau » !

Un accord devrait être signé avec la Préfecture pour que des « référents » puissent dénoncer anonymement ce qui leur semble anormal ou suspect. Il ne s’agit pas délits, juste de l’inhabituel. C’est l’ère du soupçon généralisé !

Non seulement ces délateurs officiels pourront moucharder en douce tout ce qui ne sera pas conforme à leur conception de l’ordre et la discipline, mais ils recevront de la police des informations sur vous.

Interpelée, Mme le Maire a refusé de dire comment ces référents seraient choisis : on mesure là son respect du débat républicain et son sens de la démocratie !

Tribune de Djamel Niati dans le bulletin municipal de la ville de Plaisir  « L’Essentiel » (mai 2016) —  Pour plus d’information.

Publié par

JPR

Ni commander, ni obéir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s