PISCINE INTERCOMMUNALE: COMMUNIQUE du PCF MAUREPAS/COIGNIERES/ELANCOURT


Du fait d’une décision unilatérale en 2015 de fermeture par le Maire, fraichement installé, de la piscine de Maurepas, oukase non dénué d’arrière-pensées politiques et de volonté d’économies à court terme, les habitants de nos trois communes, et en particulier les scolaires pour lesquels il s’agit d’une discipline obligatoire, n’ont plus accès depuis 3 ans à ce bassin, alors que cela correspond à un besoin réel, pour tous les âges, et que ce soit en temps scolaire; pour les loisirs, le sport, la santé.(On ne sait toujours pas quand la nouvelle piscine sera opérationnelle, tout cela se déroulant sans concertation avec les citoyens).

Depuis, les 3 maires de droite concernés (Maurepas/Coignières/Elancourt), qui sont en outre tous président ou vice-présidents de l’Agglo SQY, ont échoué à négocier au niveau de SQY un « Plan piscine » qui aurait permis de faire entrer la nouvelle piscine, indispensable, dans les « Intérêts Communautaires » pris en charge par les 12 communes de SQY.

Alors ils s’orientent actuellement vers une « Concession de gestion privée » (sorte de « Partenariat » Public Privé » honteux qui n’ose pas dire son nom compte-tenu de la mauvaise réputation acquise par ce type de montage financier très profitable pour le privé et donc dévastateur pour les contribuables locaux), qu’ils veulent faire avaliser par le vote des 3 conseils municipaux concernés.

Autant nous sommes résolument pour qu’une piscine renaisse sur notre territoire, autant nous nous opposons au montage proposé qui porterait sur une somme évaluable à 32/35 ME (conception 12/13 M€ pour la structure + 0,8 M€ minimum par an et sur 25 ans pour la concession de gestion, soit 20/22 M€ sur une génération), sachant que les entreprises privées spécialisées piscine tablent sur une rémunération annuelle de 8 % (Source: Caisse des dépôts 18/11/2016), alors qu’un emprunt de collectivité locale se négocie actuellement à des taux bien plus bas (2 % environ) et donneront pour cela la priorité  aux retombées commerciales et lucratives avec les conséquences négatives inévitables sur les conditions d’accès et de tarifs.

Avec aussi le fait que le risque financier, en cas de faillite de l’entreprise concessionnaire privée, retomberait alors sur les 3 collectivités locales avec l’obligation de reprendre l’équipement, mais alors dans quel état et à quel prix ?

Nous nous prononçons donc pour une piscine intercommunale financée par SQY, dans le cadre d’un service public de proximité, comme nous avons eu l’occasion de le demander aux élus de droite des communes concernées mais qui, à Maurepas et à Coignières, ont déjà majoritairement et malheureusement pris le risque financier majeur pour le contribuable de se défausser sur un financement privé, véritable bombe à retardement pour les finances communales.

Les JO de 2024 sur nos villes de SQY doivent être une occasion de nous doter des équipements sportifs qui nous font défaut.

Nous appelons les citoyens de nos villes à se mobiliser pour une piscine du service public et ferons des propositions en ce sens.

PCF Section Maurepas/Coignières/Elancourt

Le 12/02/2018

Tribune d’Elancourt (février 2018)


Retrouvez ici les tribunes de Maria Bolzinger, conseillère PCF-Front de Gauche, publiées dans le bulletin municipal d’Elancourt.  Notez au passage la scandaleuse limitation à 400 signes typographiques par le grand démocrate J.-M.  Fourgous !

Continuer la lecture de Tribune d’Elancourt (février 2018)

TRIBUNE de TRAPPES (janvier 2018)


          Retrouvez ici les tribunes publiées dans le bulletin municipal de Trappes de  Luc Miserey, Véronique Brunati et Mourad Charni, conseillers municipaux de la liste Trappes à Gauche soutenue par le PCF, le Front de Gauche.

JANVIER 2018

Donner du sens, de la conscience, de la responsabilité, aux voeux formulés, c’est agir ensemble pour plus d’initiatives fraternelles, coopératives, solidaires.

Les actes concrets, à Trappes comme ailleurs, amplifions-les à la hauteur des besoins immenses de la jeunesse, des plus modestes, de nos aînés, de ceux qui ouvrent des perspectives constructives…

Notre société a les moyens de faire PLUS. Ceux qui la dirigent répètent « faire plus avec moins », pour justifier qu’ils font PLUS pour les financiers et MOINS pour les solidarités, les services publics, un logement digne, la santé, l’école, les transports… la justice sociale !

Chaque association qui dynamise son activité, chaque geste bienveillant, chaque acte positif, montre tous les jours, le sens de l’intérêt commun des Trappistes. Développons l’altruisme CHAQUE JOUR !


PISCINE INTERCOMMUNALE DE MAUREPAS-ELANCOURT-COIGNIERES


CONCESSION de GESTION PRIVEE            (Partenariat Public-Privé…) c’est NON

ETAT DES LIEUX:

               La circulaire du Ministère de l’Education Nationale sur la natation scolaire stipule qu’«Apprendre à nager à tous les élèves est une priorité nationale, inscrite dans le socle commun de connaissances et…..

lire la suite:    TRACT PISCINE DE MAUREPAS-ELANCOURT-COIGNIERES

BREVES EMC (Janvier 2018)


CARREFOUR DE LA MALMEDONNE A MAUREPAS

              Le projet de franchissement de la RN10 est très  important pour les quartiers avoisinants, et pour les communes alentour dont les automobilistes utilisent le Chemin de Paris. D’autre part, le long et de chaque côté du CD13, ce sont près de 600 logements qui vont voir le jour.

 lire la suite…. BREVES EMC (Janvier 2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tribune d’Elancourt (janvier 2018)


Retrouvez ici les tribunes de Maria Bolzinger, conseillère PCF-Front de Gauche, publiées dans le bulletin municipal d’Elancourt.  Notez au passage la scandaleuse limitation à 400 signes typographiques par le grand démocrate J.-M.  Fourgous !

Continuer la lecture de Tribune d’Elancourt (janvier 2018)

Les tribunes de Trappes


           Retrouvez ici les tribunes publiées dans le bulletin municipal de Trappes de  Luc Miserey, Véronique Brunati et Mourad Charni, conseillers municipaux de la liste Trappes à Gauche soutenue par le PCF, le Front de Gauche.

JANVIER 2018

Donner du sens, de la conscience, de la responsabilité, aux voeux formulés, c’est agir ensemble pour plus d’initiatives fraternelles, coopératives, solidaires.

Les actes concrets, à Trappes comme ailleurs, amplifions-les à la hauteur des besoins immenses de la jeunesse, des plus modestes, de nos aînés, de ceux qui ouvrent des perspectives constructives…

Notre société a les moyens de faire PLUS. Ceux qui la dirigent répètent « faire plus avec moins », pour justifier qu’ils font PLUS pour les financiers et MOINS pour les solidarités, les services publics, un logement digne, la santé, l’école, les transports… la justice sociale !

Chaque association qui dynamise son activité, chaque geste bienveillant, chaque acte positif, montre tous les jours, le sens de l’intérêt commun des Trappistes. Développons l’altruisme CHAQUE JOUR !

NOVEMBRE 2017

« Trappes à gauche » était présent lors de l’appel de Grigny du 16 octobre, pour renforcer la « politique de la ville » ! Des représentants de nombreuses communes, toutes sensibilités confondues, se sont réunis pour réclamer les moyens d’une meilleure prise en considération, pour les habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté ; pour mieux accompagner ceux qui cherchent un emploi ; pour les locataires qui veulent vivre dans la dignité, la propreté, la tranquillité publique; pour des conditions de travail dignes; pour des moyens de transports adaptés; pour la dynamisation de la vie associative…

La dette dont devrait s’occuper ce gouvernement, comme ceux d’hier, c’est la dette de civilisation, les plus riches accumulent toujours plus de richesse, en excluant toujours plus de personnes !…

Au lieu de cela, ce gouvernement contraint encore plus les collectivités territoriales, la politique de la ville, le monde associatif… Cette politique de la ville doit encore plus prendre en compte l’humain, les individus, chacun est la seule richesse qui mérite d’être accompagnée… Que chaque citoyen participe à ce combat légitime, Trappes à gauche est de ce combat.

 

SEPTEMBRE 2017

Les Trappistes doivent faire des efforts, les Français doivent faire des efforts, les collectivités territoriales, donc la ville de Trappes doit faire des efforts, tous les gouvernements qui se succèdent depuis des décennies répètent la même chose ! Pourquoi, pour qui, comment ?

Pourquoi les déficits, la dette, ne sont pas payés proportionnellement par ceux qui bénéficient de tant d’exonérations de charges ? Pour qu’ils créent 1 million d’emplois ? Nous avons déjà entendu l’argument.

Pour qui le CAC40 fait-il autant de bénéfices ? Comment la méthode Coué fait-elle encore autant d’effet ?

Pourquoi les minoritaires exprimés, les majoritaires qui s’abstiennent ne s’unissent-ils pas ? Comment mieux réunir les solidarités, les coopérations, les perspectives constructives ? Pour qui l’espoir, pour qui les manipulations, pour qui la lucidité du progrès social, contre le libéralisme financier, pour la justice et la paix…

La rentrée à Trappes comme ailleurs sera ce que NOUS la ferons, d’espérances en concrète JUSTICE SOCIALE !